Naissance d’un enfant dans une famille avec chien (Haute-Savoie – 74)

Naissance d’un enfant dans une famille avec chien (Haute-Savoie – 74)

Scoubidou, Jack Russel Terrier posait quelques problèmes auparavant mais c’est en rentrant de la maternité, à la naissance de leur fille Jeanne, que ses maîtres m’ont appelée, complètement affolés. Scoubidou ne tenait plus en place et aboyait et même hurlait dès qu’il apercevait le nouveau-né en essayant de lui sauter dessus. En attendant ma venue programmée la semaine suivante, je leur conseillais par prudence de séparer Jeanne de leur chien. Pendant notre première rencontre,mon travail d Éducateur comportementaliste canin a été d'observer Scoubidou qui était visiblement très stressé par la présence  de l’enfant. Nous avons fait ensemble le bilan de son mode de vie, de la relation qu’ils avaient construit avec lui, et très vite, je les ai rassurés sur leurs compétences à gérer une race pourtant assez compliquée. En effet, les maîtres de Scoubidou se sont toujours beaucoup et bien occupés de leur chien, sachant créer depuis qu’il est chiot, une relation de respect et de confiance avec lui. Je sais qu’ils seront à même d’apprendre à le familiariser à la présence de leur nouveau-né et à lui offrir toute l’attention dont il a besoin malgré le temps forcément plus réduit qu’ils auront à lui consacrer. Mis en confiance à propos de leurs compétences, nous mettons en place ensemble un travail de prévention pour familiariser Scoubidou avec le Bébé, diminuer tout risque d'accident et en quelques mois, gagner en contrôle et en écoute sur le chien. Ce travail basé sur le renforcement positif leur a plu et ils ont également appris à gérer la frustration de leur chien dans certaines situations. 3 Mois plus tard, Scoubidou, le Terrier, est capable de rester tranquillement près de Jeanne, le Bébé sans la déranger, sous l’œil attentif et bienveillant des parents.

M et Mme Zengerlé, propriétaires de Scoubidou, Haute-Savoie (74)

' Nous avons consulté à l'arrivée de notre bébé. Notre Jack Russel Scoubidou refusait sa présence, aboyait et hurlait en permanence et lui sautait dessus. On n'avait aucune confiance en lui. L'autre problème était qu'il sautait très haut sur les gens (à hauteur de visage). On devait l'enfermer à chaque visite. Éléonore Buffet nous a proposé de travailler avec le renforcement positif car nous savions tous qu'avec cette race, la punition est inefficace et le rendrait agressif: Le Jack Russel Terrier est une race très dure! Cette démarche nous a aidés à mieux comprendre notre chien. Jeanne et Scoob cohabitent maintenant sans problème. Et on arrive à le garder près de nous lors de visites extérieures.La rééducation l'a rendu plus sociable et familier. '


Articles récents: